ArtisanatPartenaires du VKP InfosPetites et moyennes entreprises

Artisans, des difficultés ? REBONDissez !

Soucis conjoncturels ? Problèmes structurels ? Aux artisans traversant des difficultés, la Chambre de métiers et de l’artisanat (CMA-NC) propose un accompagnement gratuit, accessible en province Nord comme ailleurs....

Soucis conjoncturels ? Problèmes structurels ? Aux artisans traversant des difficultés, la Chambre de métiers et de l’artisanat (CMA-NC) propose un accompagnement gratuit, accessible en province Nord comme ailleurs. Que comporte ce dispositif fondé sur le volontariat de l’entrepreneur ?

Travailleurs indépendants, ne restez pas « le nez dans le guidon » ! La CMA-NC, observant que les artisans réagissaient parfois trop tard aux difficultés rencontrées dans leur activité, a mis en place en 2016 un mécanisme adapté pour les aider à en sortir rapidement. Intitulé « REBOND », gratuit et confidentiel, il comporte trois étapes : un pré-diagnostic, l’élaboration d’un plan d’action à court terme puis un suivi personnalisé de l’artisan à moyen terme.

Vite, il faut rebondir !

Un conseiller de la CMA-NC établit avec le chef d’entreprise concerné un pré-diagnostic pour jauger la situation et ses causes, déterminer les priorités et l’orienter vers les bons interlocuteurs. Cette première phase permet de rétablir la confiance du chef d’entreprise et débouche sur la construction d’un plan d’action à court terme, qui renoue le dialogue avec les créanciers (fournisseurs, banquiers…). Le conseiller de la CMA-NC mobilise tous les outils dont il dispose pour les entreprises en difficulté : médiation, soutien à l’emploi, procédures amiables ou collectives…

Un appui sur la durée

La CMA-NC offre ensuite au chef d’entreprise un suivi personnalisé. Des entretiens réguliers et l’instauration d’outils de pilotage sécuriseront la poursuite de son activité. Attention ! REBOND suppose une démarche volontaire : l’accompagnement ne fonctionnera qu’avec la volonté de l’artisan d’agir rapidement.

Renseignements : antennes CMA-NC de Koumac (tél. : 47 68 56), Koné (tél. : 47 30 14) et Poindimié (tél. 42 74 82). Email : rebond@cma.nc

2016 : l’artisanat s’adapte
La CMA a publié en avril son bilan conjoncturel, reflet de l’activité artisanale locale en 2016. S’il relève une situation un peu plus tendue dans le nord, ce bilan montre surtout la capacité du secteur à garder son cap tandis que les paradigmes économiques calédoniens changent. Dans la sinistrose ambiante, la CMA rappelle que l’artisanat est loin d’être en difficulté. «Pour résister, si l’on peut dire, les entreprises artisanales disposent d’atouts, commente Laure Le Gall, directrice de la communication de la CMA. D’abord, leur petite taille, qui leur confère souplesse et capacité d’adaptation. La volonté de privilégier l’investissement et l’emploi ensuite, même si l’artisan doit moduler son revenu personnel en fonction du volume d’activité. Leur faculté de rebondir enfin, exacerbée dans les moments tendus. L’artisan sait par exemple offrir du sur-mesure pour répondre aux contraintes de ses clients et se faire assister par la CMA-NC. Les artisans sont conscients que la difficulté est une étape intrinsèque à la vie d’une entreprise… »

Quels chiffres pour 2016 ?
En Nouvelle-Calédonie, l’artisanat représente quatre créations d’entreprise sur dix. Depuis 2014, le taux de création reste stable. Chaque mois, 152 entreprises sont constituées en moyenne dans le secteur des métiers. Les artisans ont toutefois noté le moindre dynamisme de leur activité l’année passée, dans tous les domaines. Les entreprises du nord, en particulier celles de la région Voh, Koné, Pouembout et Poya (VKP-P), ont été les plus touchées. Comme en 2015, le revenu moyen des artisans a baissé ; leur situation de trésorerie s’est aussi un peu dégradée. Les entreprises artisanales ont, malgré tout, maintenu leurs emplois (hormis celles du nord) et poursuivi leurs investissements, dans des proportions légèrement plus élevées qu’en 2015. Les projections pour 2017 sont plus pessimistes. La CMA-NC encourage donc les artisans à améliorer leur productivité, leur qualification et à miser sur l’innovation.

A lire : la note de l’observatoire de l’artisanat, conjoncture artisanale 2016 sur www.cma.nc

En 2016, on note :
1 800 entreprises nouvelles dans l’artisanat calédonien, qui en totalise 11 028 et représente donc 3 entreprises sur 10 du secteur marchand.
L’artisanat, c’est 283 activités différentes dans les secteurs du bâtiment, de la fabrication, de l’alimentation et des services à la personne.
L’artisanat, c’est aussi 5 096 salariés en 2016 et plus de 300 apprentis formés.

Le nord doit réagir
En province Nord, une entreprise sur deux a subi une baisse de son activité en 2016. Sur VKP-P, elles sont même six sur dix dans ce cas. 64% des entreprises de VKP-P ont maintenu leurs emplois contre 78% à Nouméa et 87% dans le reste du grand Nouméa. Trois entreprises sur dix ont déclaré à la CMA avoir investi en 2016 sur la région.

Rubriques
ArtisanatPartenaires du VKP InfosPetites et moyennes entreprises

A LIRE ÉGALEMENT

En poursuivant votre navigation, vous acceptez le dépôt de cookies tiers destinés à vous proposer des vidéos, des boutons de partage, des remontées de contenus de plateformes sociales.