Aménagement / UrbanismeEconomieImmobilierInstitutions

Le Comité logement se trouve un objectif

Depuis 2008, la région VKP souffrait d’une pénurie de logements. Les acteurs du secteur de l’immobilier stigmatisaient de trop longs délais de traitement administratif des dossiers de permis de...

Depuis 2008, la région VKP souffrait d’une pénurie de logements. Les acteurs du secteur de l’immobilier stigmatisaient de trop longs délais de traitement administratif des dossiers de permis de construire ou de subventionnement, l’« inertie des pouvoirs publics » et le manque de visibilité sur l’offre et la demande de logements.
Sept ans après la décision des actionnaires de Koniambo Nickel SAS de lancer la construction de l’usine de Vavouto, la collectivité provinciale a réagi. En avril 2014, elle a institué son « Comité logement ». Sous l’égide de la Cellule Koniambo, ce comité devait mettre en relation les intervenants et collecter des informations fiables sur l’offre et la demande de logements, pour donner à sa tutelle les moyens de se construire (enfin !) une politique dans ce domaine. La province Nord a aussi adapté, fin 2014, sa règlementation sur l’habitat intermédiaire aidé, pour la rendre plus pragmatique. Deux ans plus tard, en octobre 2016, elle a remodelé sa délibération sur les permis de construire, pour l’assouplir, dans le droit fil de la loi du pays de février 2015 modifiant le code de l’urbanisme calédonien. Désormais, dans la plupart des cas, si l’administration ne répond pas dans les trois mois du dépôt de la demande de permis de construire, son accord est considéré comme tacite.
Qu’a fait le Comité logement depuis avril 2014 ? Il devait se réunir une fois par trimestre… les échéances n’ont pas été tenues. Est-il parvenu à améliorer, en vertu de sa mission d’intermédiaire, les relations entre services provinciaux et opérateurs de logement ? A-t-il concrètement produit les chiffres attendus sur l’offre et la demande de logement ? Pas tout à fait. Mais il revient fin 2017 avec une idée pour trouver ces chiffres : la création d’un « observatoire de l’immobilier en province Nord ». En parallèle de l’observatoire de la chambre de commerce et d’industrie. La Cellule Koniambo a ainsi réuni, ces dernières semaines, chaque catégorie d’intervenants en ateliers : banques, bailleurs sociaux, agents immobiliers et promoteurs, opérateurs d’aménagement… Ceux-ci se sont pliés à la contrainte bureaucratique du nouveau round de réunions. Qu’en est-il sorti ? On devrait le savoir début octobre 2017, après un « debriefing ». Le calendrier de la mise en place du futur observatoire devrait s’affiner, avec la présentation, par la Cellule Koniambo, d’un « projet de calibrage » en novembre à la province Nord, puis le déploiement du cahier des charges de cette nouvelle instance, pour mise en œuvre début 2018.

Aujourd’hui, le contexte économique sur VKP s’est dégradé. Koniambo Nickel SAS est prudente sur l’embauche et la sous-traitance, les maisons de ses anciens cadres se vident. Mais les besoins en habitat intermédiaire sont toujours là et la question de l’utilisation du foncier coutumier n’est pas traitée. Le personnel d’un hôpital, d’un centre pénitentiaire, d’établissements scolaires, va s’installer dans la région ces prochains mois. La nécessité d’avoir une politique provinciale claire en matière de logement demeure.

Rubriques
Aménagement / UrbanismeEconomieImmobilierInstitutions

A LIRE ÉGALEMENT

En poursuivant votre navigation, vous acceptez le dépôt de cookies tiers destinés à vous proposer des vidéos, des boutons de partage, des remontées de contenus de plateformes sociales.

VISA Location