Aménagement / UrbanismeDossiers du mag'Economie

Grands projets, les atouts du Nord

L’Accord de Nouméa scelle le besoin de rééquilibrage économique, qui se traduit par le financement des infrastructures nécessaires au développement de la province Nord. La commande publique (émanant de la collectivité...
Le futur centre hospitalier du Nord.

L’Accord de Nouméa scelle le besoin de rééquilibrage économique, qui se traduit par le financement des infrastructures nécessaires au développement de la province Nord. La commande publique (émanant de la collectivité provinciale mais aussi de l’Etat et de la Nouvelle-Calédonie via les contrats de développement) reste importante. Depuis 2013, la province Nord consacre ainsi annuellement aux investissements de huit à dix milliards de francs CFP (ce qui correspond pourtant à un taux médiocre de réalisation d’environ 45% des montants prévisionnels budgétés). « La province n’a jamais arrêté d’investir » expliquait Yannick Slamet, son premier vice-président, dans un entretien accordé à notre journal fin 2015.

Quels sont les projets qui bénéficient de ces fonds ?

Le barrage de la vallée de Pouembout, pour répondre aux besoins en eau de VKP (agriculture et habitat). Le dossier est à l’étude, pour préciser les caractéristiques du futur barrage. La province Nord annonce un ouvrage opérationnel en 2019, d’une capacité supérieure aux sept cent mille mètres cubes nécessaires à combler le déficit d’approvisionnement de la région.

Le lycée de Pouembout, que l’Etat doit faire construire en partenariat avec la province Nord. Celle-ci prendra en charge les infrastructures routières notamment.

chn-bat-hebergement-02Le centre hospitalier du Nord (CHN), construit par la Nouvelle-Calédonie. Sa livraison est prévue début 2018. Au sein du complexe, la province Nord prendra en charge le centre médico-social de Koné (un investissement de deux cent cinquante millions de francs CFP, hors maillage routier) et un centre d’hébergement pour les patients et leurs familles (environ trois cent cinquante millions de francs CFP cofinancés avec l’Etat). Les travaux débuteront en 2016.

Le centre pénitentiaire semi-ouvert de l’Etat. La province Nord transmettra le foncier nécessaire à titre gratuit (un terrain de quatre hectares sur la zone de Païamboué à Koné) et assurera la maîtrise d’ouvrage (avec financement à hauteur des trois-quarts) de la voie d’accès à l’établissement. D’une capacité d’une centaine de places, le centre assurera la prise en charge de détenus (souvent des ressortissants de la province) appelés à effectuer des peines aménagées, de courtes peines ou en régime de semi-liberté. Le début des études de faisabilité et le lancement de la consultation sont prévus cette année, pour une livraison en 2019.

base-nautique-foue-dellLe centre d’hébergement et de loisirs de la base nautique de Foué, un bâtiment de type R+1, composé de classes au rez-de-chaussée et d’un dortoir d’environ soixante places à l’étage. Il accueillera des « classes de mer » et des activités de loisirs pendant les vacances scolaires. Des aménagements extérieurs sont aussi prévus : farés, espace de restauration et aire de camping. Les travaux, financés par la province Nord pour un total de trois cent trente millions de francs CFP, commenceront en 2016.

Le centre commercial de la zone d’activité de Baco, qui accueillera les enseignes des groupes Ballande, Hayot et Monsieur Bricolage. L’opération devrait coûter sept cents millions de francs CFP. Deux salles de cinéma sont également en construction sur la zone de Baco (un projet de quatre cent quarante millions de francs CFP), pour une ouverture cette année. La province Nord étudie par ailleurs un schéma d’aménagement d’une zone culturelle près des cinémas, qui comporterait l’école d’art et le futur siège de la chaine de télévision NCTV. Enfin, en projet toujours à Baco, une gare routière, en accord entre la province et le syndicat mixte de transport interurbain (SMTI). L’opération est estimée à cent trente-cinq millions de francs CFP.

Les chantiers du centre commercial et du cinéma du parc d'aménagement de Baco.

Les chantiers du centre commercial et du cinéma du parc d’aménagement de Baco.

Le centre de secours intercommunal de Koné et Pouembout, prévu sur le foncier du GDPL de Baco. Ce bâtiment d’une surface de mille deux cents mètres carrés comportera une zone dédiée au stockage du matériel des unités « feu » et « aide à la personne », une autre à l’hébergement de la brigade. L’aménagement extérieur comportera un parking, une aire d’entraînement et un parcours sportif. Le budget de ce chantier commencé en septembre 2015 s’élève à quatre cent quarante millions de francs CFP, cofinancés par l’État, la province Nord, les communes de Koné et de Pouembout et la Nouvelle-Calédonie (pour les équipements).

cspk-perspective_mmw-141120
Les travaux routiers, qui engageront plusieurs milliards de francs CFP. Parmi les grands projets figure la transversale Hienghène-Gomen, lancée depuis 2013 (un investissement de six milliards de francs CFP).

Lire aussi dans ce dossier :

-2016, crise ou pas crise ?

-Budgets 2016 des collectivités publiques : coupes claires ?

-« Crise », de quoi l’inquiétude des entreprises se nourrit-elle ?

-Les bons conseils du monde économique

 

Rubriques
Aménagement / UrbanismeDossiers du mag'Economie

A LIRE ÉGALEMENT

En poursuivant votre navigation, vous acceptez le dépôt de cookies tiers destinés à vous proposer des vidéos, des boutons de partage, des remontées de contenus de plateformes sociales.