Communes du NordCultureTourisme

Engagement unanime pour le patrimoine

Les habitants de Voh accordent une grande importance à leur patrimoine, héritage matériel et immatériel de bâtisses, de sites, d’objets, de langues, de coutumes… Ils sont nombreux à en cultiver...
Lors de la fête Camalé, le 26 août 2016, à l’Ecomusée du café de Voh, l’équipe d’Archipel Production, qui réalise un documentaire sur « les héritiers du Pacifique », a filmé Romaric Néa (au centre sur la photo) et Stacey Selefen (à gauche).

Les habitants de Voh accordent une grande importance à leur patrimoine, héritage matériel et immatériel de bâtisses, de sites, d’objets, de langues, de coutumes… Ils sont nombreux à en cultiver aujourd’hui la mémoire et à montrer aux plus jeunes ce qu’elle porte d’actuel. L’actualité des mois de septembre et octobre en témoigne.

patrimoine-voh-2016Noëlla Poemate, écrivaine et professeure de français au collège de Tiéta, Valentine Tidjite, l’animatrice de l’Ecomusée du café, Honoré Diéméné, le directeur du centre culturel et Romaric Néa, en charge des musées et du patrimoine pour la province Nord, sont de ceux qui font vivre le patrimoine de Voh. Ensemble, fin septembre 2016, pendant trois jours, ils ont montré aux enfants de la classe de sixième de madame Poemate les richesses de la région, un projet d’enseignement intitulé « Vook se découvre  ». Apprentissage du patrimoine en tête, les élèves sont partis à la découverte des pétroglyphes de la tribu de Boyen, des vestiges du site de Webuihoone (Gatope), de l’Écomusée et de son atelier de torréfaction du café. « Une façon agréable de contribuer au travail de recherche et de collecte du patrimoine culturel kanak dispersé », selon Romaric Néa, « pour ensuite le protéger et le valoriser auprès des jeunes ».

Café et igname. Lors de la fête Camalé, le 26 août 2016, à l’Ecomusée du café, l’équipe d’Archipel Production, qui réalise un documentaire sur « les héritiers du Pacifique », a filmé Romaric Néa (au centre sur la photo) et Stacey Selefen (à gauche). Il y sera question de l’igname et du café comme éléments du patrimoine culturel calédonien mais aussi des plantes médicinales de Polynésie française. Depuis quatre ans, la fête Camalé orchestrée par l’Ecomusée, met à l’honneur le tubercule et l’offre aux chefs des districts de Voh, pour « enrichir et sauvegarder les variétés », exprime José Kabar, le directeur du musée. « Chacun revient l’année suivante avec un nouveau plant. » Le travail est identique pour les plantations de café. Messieurs André Goopéa et Jérôme Paouma représentaient le groupement agricole des producteurs de la côte Est. Des adolescents en classe de terminale du lycée professionnel hôtelier de l’enseignement catholique Jean XXIII de Païta étaient venus pour la deuxième année consécutive cuisiner à Voh, selon la volonté de leur professeur d’économie, Nadine Goyet. « La nourriture est vecteur d’une culture qui n’est pas figée, pourquoi ne pas revenir l’an prochain avec de petits pains à l’igname ? », s’est amusée cette dernière.

week-end-decouverte-voh-ecomusee-2016Week-end découverte. De patrimoine enfin, il était question les 8 et 9 octobre 2016, lors du « week-end découverte » organisé par l’Ecomusée du café selon le concept du GIE Tourisme province Nord « X’plore le Nord ». José Kabar et son équipe, fervents promoteurs de l’éco-tourisme dans la région, avaient pris le taureau par les cornes. « Le GIE avait organisé un week-end en juin ; au sein de l’association Patrimoine et histoire de Voh, nous avons trouvé l’événement formidable pour renforcer l’activité touristique ici. Le GIE nous a guidés pour le reconduire », explique le directeur de l’Ecomusée. Immersion dans la culture locale, vie broussarde et station d’élevage chez France Debien, pêche au crabe à la tribu d’Oundjo ou en rivière à Ouengo, randonnée pédestre, visite du plateau des massacres de Gatope, activités nautiques sur la plage… Après un petit déjeuner au musée en torréfiant le café, les visiteurs pouvaient enchainer les activités. Bilan prochainement à la tribu de Ouengo.

Rubriques
Communes du NordCultureTourisme
Aucun commentaire

Donner son avis

*

*

A LIRE ÉGALEMENT

En poursuivant votre navigation, vous acceptez le dépôt de cookies tiers destinés à vous proposer des vidéos, des boutons de partage, des remontées de contenus de plateformes sociales.