Communes du NordEconomieEntreprises et commercesTourisme

Jeudi rouge à Nouméa

On peut désormais parler de tradition : l’association Nouméa Centre-ville, en charge des animations de la capitale, réserve chaque année à la province Nord l’un des « jeudis » commerciaux qu’elle organise. En 2017, c’était le 20...

On peut désormais parler de tradition : l’association Nouméa Centre-ville, en charge des animations de la capitale, réserve chaque année à la province Nord l’un des « jeudis » commerciaux qu’elle organise. En 2017, c’était le 20 juillet. Le GIE Tourisme province Nord, auquel est confiée la coordination de ce rendez-vous avec les dix-sept communes du nord, s’est à nouveau mobilisé. « Nouméa Centre-ville conserve la partie technique (équipements, etc.) et la communication de l’événement. Nous, nous avons pour mission de faire participer les exposants du nord, moyennant un budget d’organisation de 3 millions CFP », explique Léa Gaillard, employée du GIE. « Sur le terrain, nos interlocuteurs sont les animateurs communaux. Il faut compter trois mois de préparation avec eux : réunions de travail, commande de tee-shirts, conception de l’animation et choix des produits à commercialiser lors du Jeudi… »
Le 20 juillet, seize communes étaient présentes, soit deux cent cinquante exposants, les deux cyclones d’avril et mai n’ayant pas remis en cause la manifestation, dont les recettes sont très importantes pour les petits producteurs du nord. « C’est aussi pour eux l’occasion de montrer leur savoir-faire. Ce jeudi est vraiment une vitrine des produits du nord à Nouméa ». Ils étaient répartis de la Place de la Marne au kiosque à musique, pour tenir les stands dont le contenu reste essentiellement de la nourriture (ignames, taros, agrumes, bananes, chouchoutes, citrouilles, miel, achards, confiture, gâteaux, crabes, poissons et coquillages, brochettes, etc.). Même la boucherie ambulante de Poindimié a compris qu’elle y trouverait le chaland ! « Chaque commune apporte ses spécialités culinaires. Pouébo est venue avec 2 500 mwatas », illustre Léa Gaillard.


Nouveauté cette année : les stands de producteurs bio (certifiés Bio Pasifika par l’association Biocalédonia) et de l’ADECAL Technopole, venue proposer les pouattes issus de sa ferme pilote de Touho.
Au final, le public était très nombreux, avec une affluence constante de midi à 19h30. « Nouméa Centre-Ville considère le Jeudi de la province Nord comme un jeudi rouge, parce qu’il attire plus de dix mille visiteurs. Cette année, ils étaient 13 000 ! » Quant aux recettes pour le nord, elles se sont montées à plus de dix-huit millions CFP.

Rubriques
Communes du NordEconomieEntreprises et commercesTourisme

A LIRE ÉGALEMENT

En poursuivant votre navigation, vous acceptez le dépôt de cookies tiers destinés à vous proposer des vidéos, des boutons de partage, des remontées de contenus de plateformes sociales.

VISA Location