Aménagement / UrbanismeDéveloppement durableEconomie

L’Etat soutiendra la ville océanienne

La province Nord devrait recevoir une subvention de l’Etat       de 3 579 900 CFP (30 000 euros) pour paysager VKP. Elle a en effet soumissionné en 2018 à l’appel...
A Bako, l'ex-Saeml VKP a promu la construction de quinze villas typiques de la "ville océanienne".

La province Nord devrait recevoir une subvention de l’Etat       de 3 579 900 CFP (30 000 euros) pour paysager VKP. Elle a en effet soumissionné en 2018 à l’appel à projets du ministère de la Transition écologique et Solidaire français intitulé « Plan de paysage ».

Le dispositif « Plan de paysage », qui existe depuis 2013, accorde un soutien technique, financier et un accompagnement méthodologique aux territoires  (collectivités locales, associations, parcs naturels régionaux, etc.) qui veulent s’engager dans un « plan de paysage », c’est-à-dire se développer, se rendre plus attractifs en valorisant ce qui caractérise leur paysage, une chance supplémentaire d’emporter l’adhésion de leurs habitants.

Chaque année, quinze lauréats sont sélectionnés ; ils passent alors convention avec l’Etat pour la mise en oeuvre de leur « plan de paysage » sur trois ans et intègrent le club « Plans de paysage », instance nationale chargée de l’appui méthodologique. En 2018, la province Nord a rejoint les 77 territoires de ce club, lauréats des appels à projets précédents. Elle pourra bénéficier d’un réseau d’acteurs publics et privés de
l’aménagement du territoire.

Un concept forgé au sein de la Saeml Grand projet VKP

« Zone VKPP en Nouvelle-Calédonie, faire de la qualité paysagère la marque durable d’une Ville océanienne, symbole du rééquilibrage territorial nord/sud » : c’est le projet présenté par la province Nord. On n’en sait pas plus sur son contenu, le site internet provincial ne le décrit pas. Mais on comprend qu’il se fonde sur le concept imaginé et développé depuis plusieurs années, avec ténacité et malgré les vents contraires, par la société d’économie mixte Grand projet VKP1.
Que vise ce concept ? L’aménagement urbanistique de la région VKP, en mettant en valeur ses données naturelles (la topographie, la végétation, le climat, etc.) et humaines (l’histoire, les cultures présentes…). Il consiste à dépasser les approches sectorielles (urbanisme, transports, infrastructures, énergies renouvelables, agriculture…) et à adopter une approche transversale qui considère les unités paysagères comme des bassins de vie. Sous l’impulsion de Joseph Goromido, Bernard Boué-Mandil et Ange-Marie Benoit (respectivement ancien président et anciens directeurs généraux de la Saeml VKP), les équipes de la Saeml VKP ont déjà bâti sur VKP de nombreux ouvrages précurseurs de ce projet paysager (parc d’aménagement de Bako, groupe scolaire Téari, collège de Païamboué, centres culturels de Pomémie et Vook, complexe culturel de Koohnê…). La province Nord rend aujourd’hui hommage à leur réflexion et leur travail. Peut-être redonnera-t-elle des objectifs et des moyens à sa société d’économie mixte – en apnée depuis plusieurs années2 – et, pour capitaliser sur son expertise, lui rendra-t-elle le leadership dans la mise en oeuvre du « Plan de paysage » ? Quoi qu’il en soit, les agents de Nord Aménagement (ex-Saeml VKP) n’étaient pas informés des honneurs (séminaire et cocktail) réservés aux nouveaux lauréats à Paris, le 4 décembre 2018.

1. La Saeml Grand projet VKP ou « Saeml VKP », créée en 2006 et devenue « Nord Aménagement » en 2017.
2. Voir le rapport de la Chambre territoriale des comptes portant sur la gestion de la Saeml Grand projet VKP, en date du 5 décembre 2016.
Rubriques
Aménagement / UrbanismeDéveloppement durableEconomie
Aucun commentaire

Donner son avis

*

*

A LIRE ÉGALEMENT

En poursuivant votre navigation, vous acceptez le dépôt de cookies tiers destinés à vous proposer des vidéos, des boutons de partage, des remontées de contenus de plateformes sociales.