Aménagement / UrbanismeDéveloppement durablePartenaires du VKP Infos

L’Etat et le Sivom-VKP, un partenariat de qualité

Marie-Laure Colinas a pris la responsabilité de la Trésorerie de la province Nord1 le 1er avril 2018. Avec Vinh Pierrez, directeur du Sivom-VKP, elle passe en revue les enjeux...

Marie-Laure Colinas a pris la responsabilité de la Trésorerie de la province Nord1 le 1er avril 2018. Avec Vinh Pierrez, directeur du Sivom-VKP, elle passe en revue les enjeux du service public de l’eau dans la région.

Pourquoi la collaboration Trésor public/Sivom-VKP ?
Marie-Laure Colinas : La situation du Sivom-VKP est préoccupante et fait l’objet d’une réflexion approfondie des équipes municipales, de la province Nord et de l’État. Pour répondre au développement de la région, le syndicat intercommunal a contracté des dettes qui pèsent exagérément sur ses finances, d’autant plus que le recouvrement de ses factures est insuffisant. Nous essayons d’y remédier ensemble.
Vinh Pierrez : Nos recettes sont suffisantes pour équilibrer l’exploitation mais le Sivom-VKP ne parvient pas à régler son passif ni à investir. Le service va donc se détériorer à terme et nous aurons des difficultés à faire face à la demande croissante d’équipements, qui traduit l’amélioration des prestations aux abonnés depuis quelques années.

Pourquoi faut-il payer sa facture ?
Marie-Laure Colinas : C’est la contrepartie d’un service rendu, qui coûte de l’argent. Pour maintenir sa qualité de service, le Sivom-VKP doit investir, effectuer des contrôles sanitaires, etc. Payer sa facture, c’est obligatoire ! On ne se pose pas la question quand on s’achète quelque chose. Pour l’eau, c’est pareil, on paie un service. Le taux de recouvrement de la région VKP est aujourd’hui trop faible : 45 % des usagers seulement règlent leurs factures dans les délais ; après relances et procédures contentieuses, on atteint 65 %. Il reste 35 % des abonnés qui ne paient pas. S’ils laissent leurs factures impayées, leur dette s’accumule. Le Trésor public systématise désormais la procédure
de recouvrement contentieuse, avec commandement de payer et saisie sur salaire. J’invite ces abonnés à prendre contact avec nous pour échelonner leurs paiements. Notre rôle n’est pas d’assommer les gens !

Vinh Pierrez : En parallèle, maintenant nous coupons l’eau des mauvais payeurs. Certains sont clairement malveillants. Par exemple, l’un d’eux a attaché son chien, un pitbull, au compteur d’eau, pour empêcher les relèves d’Aqua Nord, notre concessionnaire. Dans ces cas-là, nous demandons l’assistance des gardes champêtres et de la gendarmerie. Un huissier va constater l’impossibilité d’accéder au compteur et nous le poursuivrons en justice. Nous assurons un service public, la population doit s’en rendre compte. Payer sa facture, c’est participer à ce service, qui ne fait pas de bénéfices.

Cause commune

Le Sivom-VKP et la Direction des finances publiques vont conclure une convention pour améliorer le recouvrement des factures d’eau et le traitement des réclamations des usagers. Ensemble, ils développent des moyens de paiement modernes, comme les terminaux installés dans les mairies et lieux publics. Bientôt, vous pourrez aussi payer par internet. Les deux partenaires n’hésitent pas à recourir aux employeurs des abonnés pour engager poursuites et retenues sur salaire.

Le Sivom-VKP sera-t-il un jour financièrement à flot ?
Vinh Pierrez : Je l’espère. Les comptes du Sivom sont très impactés par les quelques abonnés qui consomment des quantités astronomiques d’eau, soit parce que leur réseau privé est rempli de fuites, soit parce qu’ils se comportent de manière irresponsable.
Leur dette cumulée est quasi irrécouvrable par rapport à leurs moyens. Le Sivom ira mieux quand nous parviendrons à juguler ces surconsommations et que les abonnés paieront tous leur facture. Il aura alors de la crédibilité auprès des banques pour investir d’avantage dans l’amélioration du réseau d’adduction en eau potable.

1. La Trésorerie est un service de la Direction des finances publiques de l’Etat, chargé du recouvrement des impôts de la Nouvelle-Calédonie et de la tenue de la comptabilité des collectivités publiques locales.

Vous n’avez pas payé vos factures ?

Prenez contact sans crainte avec la Trésorerie, au tél. 47 22 65. Nous examinerons ensemble les solutions adaptées à votre situation.

Rubriques
Aménagement / UrbanismeDéveloppement durablePartenaires du VKP Infos

A LIRE ÉGALEMENT

En poursuivant votre navigation, vous acceptez le dépôt de cookies tiers destinés à vous proposer des vidéos, des boutons de partage, des remontées de contenus de plateformes sociales.